Expertise
Comptable
Audit
& Conseil

N°Vert 0 800 033 035

APPEL GRATUIT
Menu

>> Accueil > Articles communs > Rachat d’entreprise : 10 étapes clés pour rester serein

Rachat d’entreprise : 10 étapes clés pour rester serein

 

acheter entreprise#1 Sélectionner sa future entreprise

Les entreprises les plus intéressantes en termes de reprise sont rarement trouvables dans un journal d’annonces ou sur Internet. L’enjeu le plus important durant cette étape sera donc d’identifier rapidement quelles affaires valent le coup, et ce avec le peu d’informations que vous trouverez.

#2 Prendre contact avec la personne cédant l’entreprise

C’est durant cette prise de contact que l’on scelle l’envie du propriétaire actuel de bien vendre. Il est tout à fait possible de présenter plusieurs dossiers à plusieurs vendeurs en même temps pour être sûr de pouvoir racheter une entreprise.

#3 Évaluation  de l’entreprise et négociation

Vous serez amené à définir les conditions de reprise de l’entreprise, mais aussi négocier le prix de vente.

Attention  ! Ce prix ne sera définitif qu’au moment de la signature de la lettre d’intention.

#4 La lettre d’intention

A partir du moment ou cette lettre est signée, les deux parties sont engagées l’une envers l’autres. La lettre d’intention reprend les éléments les plus importants de la négociation. Toute modification doit faire l’objet d’un accord explicite des deux parties, ou bien doit comporter des mentions spécifiques si elle est réalisée dans le cadre des audits financiers ou encore quelques mois après la cession de l’entreprise.

#5 Lancement des audits

Durant cette période, vous vous devez de faire appel à des professionnels pour observer les comptes et l’organisation actuelle de l’entreprise  : avocats, spécialistes techniques exerçant dans le domaine d’activité de l’entreprise cible, mais aussi expert-comptable pour réaliser les audits financiers.

Les experts-comptables de notre réseau peuvent vous proposer ce type de prestations.

#6 Business plan de reprise

Il a deux objectifs : vous assurer que votre projet est raisonnable et finançable.

Mais il est aussi utiles  aux financeurs pour comprendre votre projet, il doit donc être le plus détaillé possible.

Vous devez y indiquer les données financières bien entendu (capital initial, comptes de résultats prévisionnels, etc…), mais aussi ce qui fait que votre projet aboutira (votre passé, vos capacités personnelles, l’état de la concurrence…).

#7 Recherche de financement

Elle se fait en parallèle à l’élaboration du business plan. Cette étape est cruciale pour que votre projet puisse être financé et fonctionne.

#8 Protocole d’accord

Il peut être signé à partir de la fin des audits (et donc de la fixation définitive du prix de vente). Il permet de préciser le reste du calendrier du rachat de l’entreprise. Il arrive qu’à cette étape, le cédant ne soit plus vendeur.

#9 Mise en place du montage juridique

Le montage juridique peut être entamé avant la cession définitive de l’entreprise. Immatriculation de la société, libération de l’apport personnel, demande de déblocage du prix de vente,… Les actions à effectuer sont diverses et peuvent être préparées en amont.

#10 Le closing

Il s’agit d’effectuer les dernières formalités administratives pour que l’entreprise soit vraiment à vous  : actes de cession d’actions, modification des statuts de la société si vous le souhaitez, signature de la version définitive de la garantie de passif et d’actif.

Vous avez besoin d’aide durant ces étapes majeures  ? Le réseau GCL vous propose un accompagnement global lors d’une procédure de rachat. Contactez-nous    !

 

Source : https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/reprendre-une-entreprise/calendrier-d-une-reprise-d-entreprise-les-10-etapes-essentielles-317202.php

 

Commentaire

Laisser un commentaire